Bébé : fromage or not fromage ?

En France, le fromage fait partie intégrante de notre culture, avec plus de 1 200 variétés différentes, c’est vrai que nous avons l’embarras du choix ! Mais à quel âge peut-on faire découvrir le fromage à bébé et par quoi commencer ?

Le fromage, c’est d’abord du goût !

Entre la saveur salée et les milles nuances gustatives apportées par les différentes sources de lait, ferments (la fameuse flore) et les process (mode de fabrication et d’affinage), le fromage est source de mille et un plaisirs. Et quand on aime ça, c’est un aliment qu’on a joie à faire découvrir à son enfant.

Une question d’équilibre comme toujours !

D’un point de vue nutritionnel, c’est en théorie un peu plus délicat vis-à-vis de bébé, le fromage est riche en sodium et en fonction des variétés possède généralement un taux de protéine conséquent. L’excès de ces 2 nutriments est plutôt à limiter chez le jeune enfant. J’élimine tout de suite les questions sur le cholestérol et les « mauvais » acides gras saturés : nous parlons ici de bébé et d’enfant pour qui cette question, sauf pathologie génétique, ne se pose pas.

Je dis bien en « théorie », car en nutrition comme ailleurs, tout est une question d’équilibre ! Et le fromage a également des atouts nutritionnels de poids :

  • Il est une source intéressante de calcium essentiel au développement osseux et ça lorsque certains bébés commencent à bouder le lait, c’est quand même un complément bien utile,
  • Le fromage est également un « florilège » de bactéries qui peuvent participer au développement d’une bonne immunité chez bébé. Ainsi, une étude de l’INRA publiée en octobre 2018 montre que la consommation de fromages entre 12 et 18 mois serait corrélée à une moindre apparition des allergies alimentaires et dermatologiques à 6 ans.

Lait cru or not lait cru ?

Pour autant, il convient d’être très vigilant sur la consommation de fromage au lait cru chez le jeune enfant. D’une manière générale, à éviter avant 5 ans selon les recommandations du Ministère de L’agriculture (30/04/2019).

saviez_laitcru3-2-1

En effet, ces fromages bien que délicieux ne subissent pas de traitement qui permettrait de détruire suffisamment les bactéries pathogènes qui auraient pu contaminer le produit à un moment ou un autre de sa vie.

Les risques sont liés aux Salmonelles, Listeria, mais également aux fameuses E. coli, bactéries pathogènes présentes naturellement dans nos environnements. Celles-ci représentent plutôt peu de risque chez l’adulte en bonne santé, mais elles peuvent avoir des conséquences très graves chez les personnes fragiles, dont les jeunes enfants.

Tout reste alors une question de rapport au risque et le choix de donner ou non du fromage au lait cru à un jeune enfant doit être celui de parents éclairés !

Donc concrètement, on lui donne quoi à bout d’chou ?

  • Pour les fromages frais, à pâte molle, à pâte pressée non cuite, à pâte persillée (la plupart des fromages « mous » et des fromages « secs ») : choisir des fromages fabriqués à partir de lait pasteurisé ou thermisé. Cette information est obligatoire donc vous trouverez ça dans la liste d’ingrédient sur le pack de votre fromage acheté emballé ou n’hésitez pas à demander à votre fromager qui saura vous orienter,
  • Pour les fromages dits à pâte cuite : Comté, Emmental, Gruyère, Beaufort…vous pouvez opter pour des fromages au lait cru, car le risque est très faible et cerise sur le gâteau, se sont les fromages les plus riches en calcium !
  • D’une manière générale, éviter de donner les croutes toujours plus à risque,

fromage

Je vois déjà la tête déconfite des vrais amoureux du fromage au lait cru, ne vous inquiétez pas, votre enfant aura tout le temps de les découvrir quand il sera plus grand😊, surtout si vous avez commencé tôt avec certes des versions « édulcorées », mais adaptées à ses besoins et capacités.

Je n’évoque pas ici les fromages « pour enfant » qui sont très bien pour apprendre à tartiner un bout de pain avec autre chose que de la confiture ou du beurre, mais n’apportent pas grand chose en terme de découverte gustative.

Le quoi du comment ?

Chez Breizhou, on propose des recettes de purées incluant un peu de fromage dès 6/7 mois (Emmental, Comté, Chèvre frais ou brebis).

À partir de 9/10 mois, on peut commencer à donner un peu de fromage à bébé en râpé, en fines lamelles ou en gros morceaux adaptés à suçoter.

À partir de 12 mois, des petits bâtonnets de fromage à pâte cuite, un petit morceau de camembert ou du fromage étalé sur un petit bout de pain en fonction des préférences et capacités de petit chat !

Plus culturel que nutritionnel ?

Quand on parle de fromage, soyons honnête, on parle de plaisir et non de nutrition ! L’invitation à la découverte des fromages n’a pas vraiment à voir avec un quelconque besoin physiologique du jeune enfant, ou assez peu. Il s’agit plus d’un souhait individuel d’accompagner à la découverte d’une culture alimentaire commune, mais également propre à chaque famille.

C’est ça aussi accompagner à la diversification alimentaire ! Parce que manger n’est pas juste une fonction organique, c’est également un acte social et culturel, alors suivez votre instinct 🙂 !

Voilà, nous arrivons à la fin de cet article ! Je reste à votre disposition si vous avez des questions ou si vous voulez en savoir plus !

Belle journée !

Découvrir nos propositions de recettes à base de fromage :

 

Sources & ressources :

www.produits-laitiers.com/liste-des-fromages-de-france

_ https://agriculture.gouv.fr/consommation-de-fromages-base-de-lait-cru-rappel-des-precautions-prendre

The protective effect of cheese consumption at 18 months on allergic diseases in the first 6 years. Nicklaus S, Divaret-Chauveau A, Chardon ML, Roduit C, Kaulek V, Ksiazek E, Dalphin ML, Karvonen AM, Kirjavainen P, Pekkanen J, Lauener R, Schmausser-Hechfellner E, Renz H, Braun-Fahrländer C, Riedler J, Vuitton DA, Mutius EV, Dalphin JC; Pasture Study Group. Allergy. 2018 Oct 28. http://doi.org/10.1111/all.13650

 

Qu'en pensez-vous?