Mets de l’huile…

Bébé semble un peu plus que bien portant ? Vous avez des problèmes d’excès de poids dans la famille ?  Et la tentation est grande de limiter les apports en matières grasses dans son alimentation…Halte là ! Le gras c’est la vie, et encore plus pour bébé, on vous explique pourquoi et comment réapprendre à « mettre de l’huile » !

La référence côté nutrition du nourrisson, on le sait, c’est le lait maternel. Celui-ci est particulièrement riche en lipides. Les matières grasses vont d’ailleurs couvrir près de 50% des apports en énergie de bébé.

Allaitement bébé lipi

Les lipides jouent un triple rôle capital dans notre organisme (si si, ils ne servent pas qu’à remplir notre culotte de cheval…) : ils participent à la cohésion et à la communication de nos cellules notamment notre système nerveux, ils jouent un rôle dans notre machinerie interne en participant à fabriquer des enzymes, des hormones…et enfin, ils servent de carburant pour produire de l’énergie (d’où le stockage…). Et justement chez bébé, les matières grasses sont un substrat majeur puisque 35% du gain en poids et 90% des réserves énergétiques à la naissance proviennent des lipides. Dis comme ça, on a tout de suite moins envie d’avoir la main légère sur le beurre…

De plus certaines vitamines essentielles sont apportés par les matières grasses, c’est le cas de la vitamine E, A et D par exemple.

Et concrètement les dernières études montrent que nos bébés sont plutôt loin d’atteindre les quantités de lipides optimales !

Mais alors quel gras ? D’abord des acides gras essentiels omégas 6 et omégas 3 que l’on va pouvoir trouver principalement dans les huiles végétales. Ces acides gras dont je tairais le nom barbare sont très importants car le corps ne sait pas les fabriquer donc il doivent forcement être apportés par l’alimentation ou le lait.

Les acides gras omégas 3 notamment jouent un rôle important dans le développement nerveux de bébé, pourtant (pardonnez l’image), ils ont tendance à être un peu « timides » et à ne pas s’exprimer quand il y a trop d’omégas 6 (Huile de Tournesol, Pépins de raisins, Sésame…) ou d’omégas 9 (Huile d’Olive). D’où l’intérêt d’utiliser directement de l’huile de Colza ou de l’huile de Noix, riches en omégas 3, elles vont venir rééquilibrer tout ça.

Pas la peine de se faire un sang d’encre sur le cholestérol ou les acides gras saturés, ils ont également un rôle à jouer. Pour preuve le lait maternel contient bien plus de cholestérol que le lait de vache et est aussi très riche en acides gras saturés. Donc si vous aimez le beurre, n’hésitez pas à en donner à bébé de temps en temps (sans sel et cru…le beurre, merci pour bébé !)

Et l’huile d’Olive alors ? C’est une huile très intéressante et si comme moi vous êtes plutôt originaire du sud, difficile d’imaginer une cuisine sans…Mais finalement, l’huile d’Olive est assez légère en acides gras essentiels, elle sera donc plutôt à considérer de manière occasionnelle tout comme le beurre.

Huile végétale bébé

La bonne dose ? 1 cuillère à café d’huile crue ou 1 noisette de beurre à chaque repas dès 6 mois. Y compris dans les petits pots du commerce qui sont généralement assez léger en lipides du fait de la réglementation !

Ne pas hésiter à cuisiner de temps en temps les repas de bébé avec un peu de matière grasse, cela permet de lui ouvrir sa palette de saveurs voire de cuisiner assez vite des repas communs. Tout en ayant en tête que les fritures et graisses cuites sont fortement déconseillées pour l’enfant de moins de 3 ans.

A noter que les matières grasses sont plutôt sensibles à l’oxydation. Elles ont alors tendance à rancir (odeur de vieux gras) ce qui est le signe d’une perte de valeur nutritionnelle. Alors, un conseil : privilégiez les petits formats et stockez-les dans un placard au frais et à l’abri de la lumière.

Pas la peine, d’acheter 15 huiles différentes, l’idéal est d’avoir toujours au moins une huile riche en omégas 3 et une huile riche en omégas 6 que l’on va pouvoir alterner librement. Voici une petite sélection de nos indispensables pour mettre de l’huile façon BREIZHOU :

J’espère que vous l’aurez compris, il n’y a pas lieu de limiter l’apport en graisses chez bébé, bien au contraire. Profitons plutôt de la variété de saveurs que nous offrent les huiles et les matières grasses laitières (beurre et crème fraîche) pour éveiller bébé à de nouvelles gourmandises !

N’hésitez pas à nous envoyer un petit message si vous avez des questions !

Belle journée !

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s