PNNS 4 : vers de nouveaux repères nutritionnels plus durables ?

Mais au fait, le PNNS c’est quoi? Le Programme National Nutrition Santé ou PNNS a été créé en 2001, il s’agit d’un plan de santé publique dont l’objectif est d’améliorer l’état de santé de la population française par la nutrition.

Les « 5 fruits et légumes par jour » c’est le PNNS ! Les mentions  » Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé » en petites lignes en bas de votre écran pendant la pub d’une barre chocolatée ou sur votre paquet de chips… c’est aussi le PNNS.

Cette année, le nouveau programme pour la période 2017 à 2021 va être communiqué avec de nouveaux objectifs et de nouveaux repères. C’est dans ce cadre que le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a été consulté et a émis en février dernier une note précisant ses recommandations de révision.

Voilà en quelques lignes une sélection des points à retenir :

Pour les fruits & légumes, le HCSP recommande une consommation d’au moins 5 par jour et de manière plus globale une augmentation de sa consommation quel que soit son niveau initial. Les jus de fruits sont à limiter à 1 verre max par jour, dans cette limite, ce verre unique peut-être comptabilisé comme une portion.

Il est recommandé de consommer une petite poignée par jour de fruits à coque sans sel ajoutés (amandes, noix, pistaches…), à l’exception des personnes ayant une allergie identifiée.

Les légumineuses (lentilles, pois chiche, haricots, soja…) deviennent un groupe alimentaire à part entière avec une recommandation de consommation d’au moins 2 fois par semaine. Il est également précisé que celles-ci peuvent être considérées comme des substituts des viandes et volailles.

Les produits céréaliers complets et peu raffinés sont à privilégier et à consommer tous les jours. Seules les céréales du petit déjeuner complètes non sucées peuvent être incluses dans ce groupe » [ NB : les céréales fourrées à la noisette ou votre muesli bio au sucre de canne c’est dans la case « produit sucré » donc à limiter !]

Concernant les produits laitiers, le HCSP recommande d’abaisser de 3 à 2 produits laitiers par jour et de varier les sources de manière à réduire les risques liés aux contaminants.

Enorme évolution également concernant le repère pour la viande et la volaille avec une recommandation de limitation de la consommation de viande « rouge »* pour à l’inverse privilégier la consommation de volaille. Pour rappel, le repère actuel recommandait une consommation de 1 à 2 fois par jour pour la grande catégorie Viande, Poisson, œuf !

Même traitement pour la charcuterie où le HCSP recommande une limitation de la consommation avec pour les amateurs, le conseil de ne pas dépasser 150g par semaine.

Côté Poisson et fruits de mer, on reste sur une recommandation à 2 fois par semaine dont 1 portion de poisson gras (anchois, hareng, maquereau, sardine, truite…). De la même manière que pour les produits laitiers, il est recommandé de varier les espèces et les lieux d’approvisionnement afin de limiter l’exposition aux contaminants.

Concernant les produits sucrés, le HCSP reste sur la recommandation précédente d’en limiter la consommation et vient préciser le fait que la consommation de produits à la fois sucrés et gras est à limiter (céréales du petit déjeuner, pâtisseries, desserts lactés, crèmes glacées).

Par ailleurs, coté boisson, l’eau est la seule boisson recommandée. Il convient par ailleurs de limiter la consommation de boissons sucrées et au goût sucré. Le HCSP précise que leur consommation doit être exceptionnelle et limitée pour les amateurs à un verre par jour. Dans cette catégorie, privilégier les jus de fruits.

Enfin, le HCSP recommande pour les fruits et légumes, les céréales et les légumineuses de privilégier des produits cultivés selon des modes de production diminuant l’exposition aux pesticides (selon un principe de précaution). Il précise également que pour tendre vers une alimentation durable il convient de privilégier l’utilisation de produits bruts, les aliments de saison, les circuits courts et les modes de production respectueux de l’environnement, c’est-à-dire avec une limitation des intrants.

Il s’agit ici uniquement de morceaux choisis, si vous souhaitez en savoir plus je vous invite à lire l’avis en intégralité (ici).

Comme vous pouvez le constater, ces recommandations sont assez tranchées et font la part belle au végétal, elles semblent d’ailleurs s’inspirer fortement de la diète méditerranéenne.

La prise en compte des risques liés à l’exposition aux pesticides et autres contaminants sont également une des grandes originalités de ce texte, il s’agit d’une position très courageuse, dont on espère qu’elle sera retranscrite dans le texte final !

Enfin, il faut noter que ces repères concernent les adultes et il y a fort à parier qu’un volet enfance et petite enfance arrive dans les prochains mois. Malgré cela, il est intéressant de voir comment ces repères interrogent la manière dont nous éduquons nos enfants à une alimentation saine : de la viande tous les jours? Des jus de fruits à la place de l’eau ? Des céréales au miel au petit déjeuner?

Pour finir, il est important de rappeler qu’il s’agit de repères dont l’objectif est de nous aider à faire les meilleurs choix pour notre santé, libre à nous d’en faire d’autres pour notre plaisir mais en toute conscience…

Je reste comme toujours à votre disposition en cas de questions.

Source :

 Avis relatif à la révision des repères alimentaires pour les adultes du futur Programme national nutrition santé 2017-2021, Haut Conseil de la santé publique, 16 février 2017

Un commentaire sur « PNNS 4 : vers de nouveaux repères nutritionnels plus durables ? »

  1. super article Radia, je l’ai transmis à Charlotte pour qu’elle le partage sur la page de l’Atelier V* ce matin je pense que cela ferait un bon relais 😉

    Belle journe

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s